Quiz : en 2020, je mange sain !
À la Une

Quiz : en 2020, je mange sain !

« Que l’aliment soit ton premier médicament », professait déjà dans la Grèce antique le philosophe Hippocrate, considéré comme le père de la médecine. Mais quels aliments ? En quelle quantité ? Et pour quelles vertus ? Un petit quiz pour vous inviter, en ce début d’année, à prendre de bonnes résolutions alimentaires… Et vous aider à vous débarrasser de quelques idées reçues. À vous de jouer !

1 / La barre de céréales, c’est le coupe-faim idéal.

Faux : Pratiques, la barre céréalière ! Le sportif la consomme pendant l’effort, l’enfant à la récréation, la jeune femme dynamique au déjeuner… Détrompez-vous : tout cela n’est que du marketing. Ces « aliments » industriels sont élaborés à base de céréales si raffinées qu’elles n’apportent rien sur le plan nutritionnel, si ce n’est des sucres en trop grande quantité. Pour les petites faims entre les repas, mélangez dans un yaourt ou un fromage blanc des fruits frais ou secs, quelques flocons d’avoine et des oléagineux (noix en tous genres). Effet « booster » de votre énergie garanti !  

2 / Les aliments d’origine animale sont de bonnes sources… de vitamines !

Vrai : Les fruits et légumes ne sont pas les seuls à nous fournir les vitamines indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. La vitamine B12, par exemple, indispensable à nos globules rouges et nos cellules nerveuses, se trouve surtout dans les abats, le bœuf, l’agneau, les coquillages, les poissons gras et les œufs. Le poisson, frais, est riche en vitamine B6 (pyridoxine), et le jaune d’œuf en vitamine B5 (acide pantothénique). Toutes deux participent activement à la production des anticorps. En matière d’alimentation, jouer la carte de la diversité et de l’équilibre est toujours une bonne idée…

3 / Le « tryptophane » est un allié de votre sommeil !

Vrai : Le tryptophane est un acide aminé qui favorise la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil. On le trouve dans les produits laitiers d’origine animale. Au dîner, un yaourt au lait de brebis vous évitera de compter les moutons pour vous endormir ! Bannissez, en revanche, les nourritures trop riches, difficiles à digérer. La digestion demande beaucoup d’énergie au corps, qui va produire de la chaleur alors que nous devons baisser notre température corporelle pour nous endormir. Mais ne sautez pas ce repas du soir ! Sinon, les petites faims nocturnes vous réveilleront en pleine nuit.

4 / Certains aliments jouent un rôle préventif dans la lutte contre le cancer.

Vrai : En France, l’Institut national du cancer recommande, en prévention, de « consommer chaque jour au moins cinq fruits et légumes variés et d’autres aliments contenant des fibres tels que les aliments céréaliers peu transformés et les légumes secs ». Il est important de savoir que tous ces aliments n’ont pas le même potentiel de prévention et que leurs effets sont souvent spécifiques à certains cancers. Toujours selon l’Institut national du cancer, l’ail, l’oignon, les champignons et les crucifères (chou rouge, chou-fleur, chou de Bruxelles, brocoli, etc.), par exemple, réduisent la quantité de substances cancérigènes produites par la flore bactérienne intestinale, donc les risques de développer un cancer colorectal.

5 / Notre cerveau utilise à lui seul 10 % de l’énergie fournie à notre organisme par notre alimentation.

Faux : Il en consomme à lui seul 20 % ! Notre cerveau est « gourmand » et son fonctionnement requiert l’apport de pas moins de 40 éléments nutritionnels différents : 8 acides aminés, 13 vitamines, 4 acides gras et 15 oligoéléments et minéraux. Les fruits secs et oléagineux sont riches de ces deux dernières substances, dont notre cerveau a quotidiennement besoin. Une carence en zinc, par exemple, peut être à l’origine de troubles de l’apprentissage, de la pensée, de la mémoire et de l’attention. Les poissons gras, pour leur part – sardine, maquereau, hareng, saumon… – sont nos principaux fournisseurs en oméga-3 (DHA et EPA), essentiels au fonctionnement de nos neurones.

6 / Les fruits secs peuvent entraîner une prise de poids.

Vrai : Les fruits secs, on le voit, sont d’excellents aliments. Outre le zinc, ils contiennent également du potassium, un minéral qui contribue à réguler la tension artérielle et permet de compenser les effets négatifs d’un excès de sodium, facteurs d’hypertension artérielle. Noix, amandes, noisettes et pistaches sont aussi des sources intéressantes de lipides de bonne qualité, dont les fameux oméga-3. Mais leur contenance moyenne en graisse est comprise entre 50 et 60 % ! Qui surveille sa ligne ne doit pas en abuser. « À consommer avec modération » doit d’ailleurs rester une règle de base de notre alimentation à tous.

7 / L’aguaymanto est un insecte très riche en protéines.

Faux : L’aguaymanto (ou Physalis) est une baie originaire du Pérou, qui regorge d’antioxydants de qualité. Il est fort probable que demain, en Europe, nos assiettes accueilleront de nouveaux aliments, déjà appréciés ailleurs. Déjà consommés en Asie, les insectes sont riches en protéines, magnésium et oméga-3. Les algues, indissociables de la gastronomie japonaise, contiennent des protéines, des fibres, des vitamines et des oligo-éléments. Elles sont pauvres en lipides et peu caloriques. Et pourquoi ne pas commencer la journée par un jus de baobab ? Son fruit contient vingt fois plus de vitamine C que l’orange, quatre fois plus de calcium que le lait et deux fois plus de fer que la viande rouge…

31 janvier 2020

À propos de l'auteur

Secretariat_General


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
CONTACT

ADPS
Tour Neptune-CC 1932
20, place de Seine
92086 LA DEFENSE Cedex .

adps@allianz.fr
NEWSLETTER

Bien vivre
pour bien vieillir !
Recevez des infos, des conseils et des astuces.