ASSOCIATION DE PRÉVOYANCE SANTÉ

#Bien vivre pour
bien vieillir !

Accueil > Actualités > Prévention > Arrêter de fumer pendant le confinement, un vrai challenge !

Arrêter de fumer pendant le confinement, un vrai challenge !

Comme tous les ans depuis 2016, novembre est le “Mois Sans Tabac”. Mais en période de crise sanitaire et de confinement, tenter d’arrêter de fumer peut sembler une épreuve insurmontable ! Et pourtant, c’est plus que jamais une nécessité. Quelques conseils pour relever le défi.

Ils étaient 200 000 l’an dernier, ils ne sont plus que 100 000 cette année. Le site Tabac Info Service a enregistré deux fois moins d’inscriptions au défi « Un Mois sans Tabac ».

De prime abord, rien d’étonnant à cela. Le stress généré par la crise sanitaire, la crise économique et le confinement ne met pas les fumeurs dans les meilleures conditions pour écraser leur dernière cigarette.
Et pourtant, non seulement les fumeurs ont plus que jamais intérêt à se débarrasser de leur addiction, mais l’étrange période que nous vivons, paradoxalement, peut renforcer notre volonté de dire stop au tabac.

Coronavirus et tabagisme ne font pas bon ménage

Certaines études ont clairement démontré que fumer augmente la probabilité de développer une forme grave de la Covid-19 pour ceux qui sont contaminés. Ce virus s’attaquant en effet prioritairement aux poumons, ceux des fumeurs ne sont pas à l’évidence les mieux armés pour résister à cette agression.

Par ailleurs, fumer constitue une des rares possibilité de transmission du virus en extérieur. Partager une “pause cigarette” avec un ou plusieurs collègues de travail, c’est forcément se parler sans masque, en étant près les uns des autres, avec le risque de projection de gouttelettes.

Et si vous faisiez d’une pierre deux coups ?

Pour bon nombre d’entre nous, le confinement est aussi l’occasion de conduire une réflexion sur son mode et son rythme de vie, ses priorités, ses valeurs.

Qu’est-ce qui est le plus important pour moi ? De quoi ai-je réellement besoin et envie ? Qu’est-ce qui me manque et de quoi puis-je me passer ?

Tenter d’arrêter de fumer peut s’inscrire dans une démarche axée vers une qualité de vie nouvelle : changer d’environnement, privilégier le télétravail, vivre dans une maison plutôt qu’un appartement, ne pas faire subir à ses enfants les méfaits du tabagisme passif, se mettre au yoga, au sport, être plus près de la nature, plus attentif aux odeurs, aux goûts…
Un retour au sens que l’arrêt du tabac va favoriser.

Un dispositif opérationnel

Bien sûr, vous aurez besoin de volonté et de soutien pour arrêter de fumer. Rassurez-vous, le dispositif « Mois Sans Tabac » déployé durant ce mois de novembre 2020 est plus que jamais opérationnel ! Kit d’aide à l’arrêt, application personnalisée, groupes de soutien, présentation des TCC (thérapies cognitives et comportementales) qui permettent de changer ses habitudes et de « désactiver » la consommation réflexe de tabac, consultations téléphoniques gratuites avec des tabacologues sont accessibles tout au long du mois sur Tabac Info Service. Un dernier chiffre pour finir de vous convaincre d’essayer d’arrêter de relever le défi. Le tabac tue 8 millions de personnes chaque année dans le monde, dont 1,2 million par tabagisme passif.


Découvrez les vidéos du comité opérationnel #MoisSansTabac en Ile-de-France qui regroupe plusieurs associations : Fondation du souffle, Comité de Paris de la ligue contre le cancer, l’ANPAA, la Fédération Addiction et le CRIPS.


Aide à l’arrêt du tabac


Arrêt du tabac et sommeil


Tabac et gestion du stress


Tabac et Prise de poids



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.