ASSOCIATION DE PRÉVOYANCE SANTÉ

#Bien vivre pour
bien vieillir !

Accueil > Actualités > Prévention > 5 conseils pour (vraiment) arrêter de fumer !

5 conseils pour (vraiment) arrêter de fumer !

Le tabagisme provoque chaque année 75 000 décès en France, selon Santé publique France. Comment se débarrasser une bonne fois pour toutes de cette addiction ? À l’occasion de la sixième édition du « mois sans tabac, quelques pistes pour sortir victorieux de ce véritable combat.

Trouver de bonnes raisons

Les bénéfices de l’arrêt du tabac sont multiples : le souffle revient, le goût et l’odorat aussi, la peau rajeunit, on ne sent plus le tabac… Et surtout on préserve sa santé !
Un an après avoir arrêté de fumer, le risque d’un accident vasculaire cérébral est le même que celui de quelqu’un qui n’a jamais fumé. Le risque d’une crise cardiaque, lui, est divisé de moitié.
Après dix ans sans tabac, l’espérance de vie se rapproche de celle des personnes qui n’ont jamais fumé. Le bénéfice financier n’est pas négligeable non plus ! 300 € par mois d’économies pour qui fume un paquet par jour.

Se faire accompagner

Arrêter de fumer n’est pas chose aisée. Toutes les aides, substituts et avis d’experts sont précieux. Tabac Info Service (3989, numéro gratuit) assure une mise en relation avec un tabacologue, qui dressera un bilan et guidera les premiers pas de tous les volontaires à l’arrêt du tabac.
Le patch et les gommes, remboursés par la Sécurité sociale, ont fait la preuve de leur efficacité. Le recours aux techniques cognitivo-comportementales (TCC) permet de travailler sur les situations dans lesquelles on a envie de fumer.
L’hypnose, l’acupuncture ou la sophrologie peuvent être utiles également. Enfin, selon Santé publique France, 700 000 personnes ont arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique, désormais reconnue comme moins nocive.

En parler autour de soi

Informer son entourage renforce la motivation et peut entraîner d’autres fumeurs dans la voie de l’arrêt du tabac. Mener ce combat à deux, au sein d’un couple, est une excellente idée !
Il est plus facile de tenir sa bonne résolution quand on s’est engagé auprès d’autrui. On fera preuve d’exemplarité vis-à-vis de ses enfants, de ses amis, de ses collègues de travail. Un manager dans une entreprise, par exemple, qui réussit à arrêter de fumer et entraîne à sa suite les fumeurs de son équipe, aura fait beaucoup pour son image et son autorité !

Mesurer ses progrès, analyser ses sensations

Le parcours de la suppression de l’addiction à la cigarette est semé d’embûches. Il est stimulant de noter régulièrement ses progrès – je monte mes trois étages à pied sans être essoufflé, par exemple – et d’analyser les situations dans lesquelles on a eu envie – elles sont inévitables – de « s’en griller une » : a-t-on vu quelqu’un fumer ? Était-on stressé ? Était-ce à la fin d’un repas, au moment du café ? Et comment a-t-on réagi ? En buvant un verre d’eau ? En allant marcher 5 minutes ?

Ne pas culpabiliser !

Et si l’on a repris une cigarette à ce moment-là, il ne faut surtout pas culpabiliser ni se démoraliser ! Ce n’est pas un échec, mais une péripétie ! Un instant de faiblesse compréhensible et passager. Remontez en selle !
Il faut 5 tentatives en moyenne pour réellement arrêter. Pour vous, accompagné de ces conseils, cette fois sera peut-être la bonne.

Inscrivez-vous au Mois sans tabac

L’édition 2021 du Mois sans tabac est lancée ! Vous pouvez encore vous inscrire en ligne. Vous bénéficierez de nombreux outils et conseils, d’une consultation avec un professionnel de l’arrêt du tabac et serez en lien avec toute une communauté ayant décidé, comme vous, de dire stop à la cigarette. Vous pouvez également suivre le MOOC « Tabac, arrêtez comme vous voulez », ouvert aux inscriptions jusqu’à fin décembre sur FUN (France Université Numérique).


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.