« Les appareils auditifs sont devenus très performants »
Regards d'experts

« Les appareils auditifs sont devenus très performants »

Audioprothésiste chez Santéclair, Céline Robin fait le point sur les progrès réalisés en matière d’appareillage.

Quels sont les risques de désocialisation liés à une surdité ?

C. R. : Ils sont lourds, impliquant isolement social, manque de confiance en soi et perte d’autonomie à plus long terme. Par exemple, la personne atteinte d’un début de déficience auditive va entendre « bouton » à la place de « bouchon », et cette confusion risque d’entraîner des moqueries de la part de l’entourage. À force, le déficient sera tenté de ne plus participer aux conversations, notamment de groupe — au travail, en famille, entre amis au restaurant –, où un certain brouhaha rend plus difficile encore l’identification des sons. Les déficients auditifs doivent faire attention également à ne pas se laisser abuser par certains effets, agréables dans un premier temps mais pervers à terme, de la perte d’audition, comme le fait d’être moins dérangé par des bruits désagréables (ronflement d’un conjoint, voisinage, circulation…).

Quand faut-il se faire appareiller ?

C. R. : Le plus tôt possible. Quand la partie du cerveau qui décode les sons est sous-stimulée, elle perd rapidement ses facultés de traitement des sons. Comme dans de nombreux domaines, la plasticité cérébrale permet de retrouver ces facultés d’analyse dès lors qu’on la sollicite de nouveau. La surdité est progressive et insidieuse, et il ne faut pas attendre qu’elle soit trop prononcée. Et ne pas penser qu’une amplification nuise à l’audition ; au contraire, le port de prothèses stimule le système auditif et rééduque le cerveau.

Les appareils auditifs ont-ils fait des progrès en matière de discrétion et de qualité ?

C. R. : Les nouvelles générations d’appareils auditifs sont désormais miniaturisées et bien plus performantes grâce à l’apport du numérique. Le traitement du son est personnalisé en fonction de l’audiogramme du patient. L’appareil s’adapte automatiquement à l’environnement sonore et fonctionne en mode uni ou multidirectionnel. Le porteur peut le régler via une application sur son smartphone et même le relier directement, grâce au système bluetooth, à une télévision ou un ordinateur. Le confort de vie apporté par ces petits bijoux de technologie est considérable.

 

Pour en savoir plus

Surdi Info : http://www.surdi.info/

Association Journée nationale de l’audition : http://journee-audition.org/

16 novembre 2017

À propos de l'auteur

Secretariat_General


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
CONTACT

ADPS
Tour Neptune-CC 1932
20, place de Seine
92086 LA DEFENSE Cedex .

adps@allianz.fr
NEWSLETTER

Bien vivre
pour bien vieillir !
Recevez des infos, des conseils et des astuces.