Vigilance face aux troubles du comportement alimentaire
À la Une

Vigilance face aux troubles du comportement alimentaire

Alimentation déréglée : attention danger !

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) sont des maladies à part entière. Les TCA étaient quasiment inconnus jusqu’au début du xxe siècle. Depuis une quarantaine d’années, on les observe dans tous les pays. En France, près d’un million de personnes en sont atteintes. Le traitement des TCA est généralement long. Dans la plupart des cas, il donne des résultats encourageants et permet une nette amélioration de l’état de santé.

Des troubles aux formes multiples.

Les principaux TCA sont l’anorexie mentale, la boulimie et la compulsion alimentaire.

  • L’anorexie mentale peut se définir comme la peur de manger par peur de grossir. Elle se traduit par un besoin incontrôlable de suivre un régime pour perdre du poids. Ce régime est souvent accompagné d’hyperactivité physique et de potomanie (besoin de boire en permanence) chez des jeunes filles déjà maigres, qui se perçoivent comme grosses.
  • Les personnes boulimiques ont la même peur de grossir. Elles sont dans l’incapacité de s’en tenir à leur régime draconien et ingurgitent au moins deux fois par semaine des quantités importantes de nourriture en un temps réduit. Ces crises alimentaires sont suivies de vomissements provoqués.
  • Dans la compulsion alimentaire, on retrouve ces mêmes crises alimentaires, mais sans vomissements provoqués. Les malades prennent du poids au fil du temps en raison de ce mode d’alimentation déséquilibré.

Des conséquences parfois dramatiques.

Ces TCA altèrent la qualité de vie physique, psychique, sociale et professionnelle de ceux qui en souffrent. Ils entraînent fatigue, épuisement mental, stress, insomnies, angoisse, dépression. Et peuvent malheureusement avoir des conséquences encore plus dramatiques. Dans des formes sévères, l’anorexie mentale peut provoquer la mort d’environ   15 % des malades et la boulimie d’environ 5 %.

Ces maladies chroniques à part entière ne doivent donc pas être prises à la légère. Contrairement à ce qu’on imagine trop souvent, les TCA ne disparaissent pas spontanément avec l’âge. Ils nécessitent une prise en charge et un suivi pendant plusieurs années, coordonnés par un médecin traitant et un médecin-psychiatre selon les cas. Le traitement des TCA combine approches nutritionnelles, comportementales, médicamenteuses. Il fait même appel aux neurosciences, car il apparaît clairement aujourd’hui que les TCA résultent également d’un dysfonctionnement des connexions neuronales qui fausse la perception de la réalité.

Les TCA sont des maladies dont on peut guérir si elles sont correctement traitées. Lorsque les TCA ont disparu depuis plus de deux ans, les risques de rechute sont quasi inexistants.

Les TCA touchent majoritairement les jeunes femmes.

Les personnes atteintes de TCA sont à 80 % des femmes, entre 15 et 40 ans majoritairement. Les TCA débutent le plus souvent au moment de la puberté. Ils se développent dans nos sociétés dominées par le règne de l’apparence, où la minceur et les silhouettes élancées sont érigées en modèles de la beauté féminine. Nombre d’adolescentes se retrouvent inquiètes à l’idée de prendre du poids.

Les hommes sont moins exposés aux TCA

Environ 5 % des malades qui consultent pour anorexie mentale sont des garçons ou de jeunes hommes. Les signes sont sensiblement les mêmes que chez les filles, mais la préoccupation est plus centrée sur la musculature. Le « je suis trop gras » remplace le « je suis trop gros ». Sans que l’on puisse bien l’expliquer, l’anorexie mentale guérit plutôt plus vite chez les garçons que chez les filles, mais elle est souvent plus grave.

Pour savoir comment prévenir et traiter les TCA, retrouvez les explications de Daniel Rigaud, nutritionniste spécialiste des troubles du comportement alimentaire.

Pour en savoir plus sur les troubles du comportement alimentaire :

http://www.ameli-sante.fr/troubles-du-comportement-alimentaire-anorexie-et-boulimie/trouble-comportement-alimentaire-definition

 

 

 

 

21 octobre 2016

À propos de l'auteur

Secretariat_General


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
CONTACT

ADPS
Tour Neptune-CC 1932
20, place de Seine
92086 LA DEFENSE Cedex .

adps@allianz.fr
NEWSLETTER

Bien vivre
pour bien vieillir !
Recevez des infos, des conseils et des astuces.