Dépression: Une protéine qui change tout ?
Quoi de neuf ?

Dépression: Une protéine qui change tout ?

En France, plus de 2 millions de personnes sont touchées par la dépression, dont un tiers résistent aux traitements, s’exposant ainsi à des risques de rechute et de complications. D’où l’espoir que font naître les travaux de chercheurs français et canadiens, parus dans la revue Nature Medicine. Selon eux, la protéine Elk-1 pourrait servir de biomarqueur biologique pour guider les choix thérapeutiques. Il ressort de tests pratiqués sur des souris que le taux d’Elk-1 dans le sang varie en fonction de la gravité de la dépression et des traitements : la production de cette protéine entraînerait des comportements dépressifs, alors que son blocage aurait des effets antidépresseurs. Cette découverte pourrait déboucher sur de nouveaux traitements.

12 juin 2018

À propos de l'auteur

Secretariat_General


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
CONTACT

ADPS
Tour Neptune-CC 1932
20, place de Seine
92086 LA DEFENSE Cedex .

adps@allianz.fr
NEWSLETTER

Bien vivre
pour bien vieillir !
Recevez des infos, des conseils et des astuces.