Conseils pour éviter le mal de dos
Regards d'experts

Conseils pour éviter le mal de dos

Auteur de Pour en finir avec le mal de dos (Albin Michel), le Dr Bernadette de Gasquet est à la fois médecin et professeur de yoga. Contre le mal de dos, elle préconise une gymnastique du quotidien, des étirements et l’utilisation du périnée pour le gainage.

Quelles attitudes faut-il proscrire pour préserver son dos ?

B. de G. : Essentiellement les stations assises, trop fréquentes et trop longues. Nos modes de vie, devenus sédentaires, engendrent une atrophie de tous les muscles contribuant à nous redresser contre la gravité, notamment au niveau lombaire. Or nous sommes des bipèdes, faits pour marcher, bouger sur deux jambes. Qui plus est, nous sommes le plus souvent « mal assis », appuyés sur le dossier de notre siège, croisant les jambes ou tenant notre téléphone toujours de la même main. Ce cocktail de mauvaises habitudes et de mauvaises attitudes, de tensions, de torsions, de positions asymétriques, est très néfaste pour notre dos, mais aussi pour notre transit et notre circulation sanguine.

Quelles méthodes préconisez-vous contre le mal de dos ?

B. de G. : Au-delà de la pratique d’une activité physique, indispensable, il faut respecter deux principes clés, fondés sur la biomécanique : d’abord apprendre à s’étirer correctement, à se grandir, tête haute, en respirant avec amplitude, plusieurs fois par jour. Ensuite, utiliser son périnée pour se grandir en tirant le coccyx à la fois vers le bas et l’avant, comme le chat qui rentre sa queue sous son ventre, tout en poussant en même temps la tête vers le haut. Cet exercice peut être pratiqué assis, sur chaise ou ballon… Plus efficace encore et plus confortable à terme – même si le temps d’adaptation peut s’accompagner de légères douleurs dans des muscles que l’on « réveille » –, il existe aujourd’hui des « galettes » gonflables, adaptables sur toutes les chaises, dont la déclivité permet d’avoir le bassin correctement positionné, un peu comme dans un accroupi, le bassin redressé et non comprimé.

Quels sont, à l’inverse, les exercices à bannir ?

B. de G. : Nombre de mouvements de gymnastique censés soulager notre dos ne font en réalité qu’aggraver le mal, parce qu’ils « plient » la colonne vertébrale au lieu de l’étirer, comme venir toucher ses pieds avec ses mains, debout jambes tendues, ou, couché, tirer ses genoux sur sa poitrine. L’objectif de tout exercice doit être de renforcer les muscles du maintien et le gainage, lombaire et abdominal.

Plus d’informations sur www.degasquet.com/

26 mai 2017

À propos de l'auteur

Secretariat_General


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
CONTACT

ADPS
Tour Neptune-CC 1932
20, place de Seine
92086 LA DEFENSE Cedex .

adps@allianz.fr
NEWSLETTER

Bien vivre
pour bien vieillir !
Recevez des infos, des conseils et des astuces.